Linky, le compteur innovateur français

compteur-linky

Pour Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez ERDF, le nouveau compteur est une « innovation made in France ». Linky, c’est un compteur communiquant développé par Enedis répondant aux objectifs de la loi sur la transition énergétique. Expérimenté depuis 2009, il a pour objectif d’équiper toute la France d’ici 2021.

Les avantages

En développement constant, le domaine de l’électricité a vu plus de 400 000 producteurs d’énergie renouvelable apparaître ces quatre dernières années. C’est pourquoi ERDF a lancé un nouveau compteur pour combattre la concurrence. Le compteur communiquant Linky est l’une des briques essentielles à l’intégration des énergies renouvelables dans la politique de transition énergétique, l’objectif étant de faire des consommateurs les acteurs principaux de leur consommation.

Parallèlement à l’installation du nouveau compteur, le fournisseur français prévoit de mettre à disposition un site sur lequel chacun pourra voir sa consommation et être alerté lorsqu’il dépasse ses prévisions. Permettre une meilleure compréhension de sa consommation pour mieux la maîtriser, telle est la devise du nouveau système électrique proposé. Il permet également de remonter les données afin d’ajuster l’offre à la consommation réelle. Ainsi, les fournisseurs d’électricité comme EDF, Engie ou encore Direct Energie pourront faire des offres plus adaptées à chacun.

Et les inconvénients ?

Le nouveau système a suscité de nombreuses réactions négatives, dont de nombreux messages emprunt de violence à l’égard du fournisseur d’électricité. Mais qu’est-ce qui leur fait donc si peur ? Certains craignent pour leur intimité et le respect de leur vie privée. En effet, le compteur pourrait éteindre certains appareils à distance afin de lisser les pics de consommation. Mais c’est surtout le devenir des données récoltées qui inquiète. Mr Lassus nous assure pourtant que le projet a été développé en collaboration avec la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) et l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information, et que la cryptologie mise en place assurerait la sécurité des données des français.

D’autres frileux dénoncent les risques sanitaires du nouveau dispositif, soit l’émission d’ondes électro-magnétiques. Le directeur du programme Linky nous rassure à nouveau : « On est complètement dans le domaine de l’irrationnel. L’Agence nationale des fréquences a fait des mesures et confirme les chiffres : le niveau émis par Linky est comparable à celui des compteurs bleus déjà en place dans les foyers. C’est l’un des appareils électriques émettant le moins de champ électro-magnétique dans la maison. »



Ces articles qui pourraient aussi vous intéresser :